Vacances à Madagascar : Pourquoi préférer les Guest-houses ?

Vacances à Madagascar : Pourquoi préférer les Guest-houses ?

A Madagascar, vous trouverez très facilement des hôtels. Que ce soit dans la capitale ou au niveau des côtes, vous trouverez forcément au moins un hôtel dans chaque quartier. D’autant plus que la plupart appliquent des tarifs très bas. Pour vous éviter de dépenser une fortune, cette solution est donc très pratique. Par contre, si vous recherchez l’originalité et surtout, l’authenticité, l’hôtel ne sera pas la meilleure solution. Que faire dans ce cas ? La réponse est simple : aller dans les Guest-houses. Pourquoi préférer les Guest-houses aux hôtels ?

L’authenticité

Dans un hôtel, vous aurez soit une décoration très européenne et standardisée, soit une déco exotique si les propriétaires ont été inspirés. Vous avez donc très peu de chances de voir une chambre décorer dans le pur style malgache.
Pour trouver un cadre authentique, l’idéal est d’aller dans un Guest house, à défaut de pouvoir vivre chez l’habitant. D’ailleurs, la plupart des Guest-houses à Madagascar sont des maisons de particuliers aménagés dans le but d’accueillir des personnes de passage.

Le tarif

Alors oui, la nuitée peut coûter assez cher dans un Guest house comparé à une nuitée dans un hôtel. Cependant, sur une durée assez longue, séjourner dans un Guest house peut être beaucoup plus intéressant financièrement parlant.
Dans un Guest house, vous pouvez être logé en pension complète. Certains propriétaires vous permettent même d’assister à la préparation des repas. Ce qui vous donne l’occasion de noter deux ou trois recettes typiquement malgaches.

Pour les plats malgaches

Certains hôtels de la grande île possèdent un restaurant et d’autres non. Mais dans ces restaurants, la plupart des plats sont internationaux et les rares spécialités servies ne permettent pas de vraiment apprécier la cuisine locale.
Dans un Guest house, vous aurez l’assurance de pouvoir goûter à de vrais plats malgaches, cuisinés à la façon malgache et le plus souvent, par des Malgaches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *